Spectacles de poche

Pour tous les terrains et toutes les saisons, ces spectacles vous feront apprécier la poésie de façon directe et vivante. N’hésitez pas à les convoquer dans votre salon, cuisine ou chambre à coucher ! 

 

CONTRE LES BETES 

De Jacques REBOTIER  / Mise en Scène Patrick VERSCHUEREN / Avec Arno FEFFER

Spectacle tout public à partir de 8 ans 

« Apparaissez Disparaissez Apparaissez Disparaissez… »

Grand Magicien Ômme fait disparaître toutes les bêtes de la planète. 
Regardez : l’omme a comme un grand chapeau d’où il tire et shoote et reshoote les autres animaux.
Allumez-vous ! Eteindez-vous ! Allumez-vous ! Eteindez-vous ! 
Les bêtes sont bêtes 
Les bêtes sont trop 
Les bêtes sont… 
Plus personne ? 
Et alors ? l’omme vit très bien tout seul. 
L’omme vit très bien…
Plus d’omme non plus ?

Un homme s’adresse à une enfant qui lui demande comment éliminer de la surface de la terre tous les animaux qui s’avèrent inutiles et encombrants. Il interpelle alors toutes les espèces animales, des plus communes à celles qui sont traquées et menacées d’extinction, et leur rappelle la supériorité de l’homme (sic) et le danger de la biodiversité. 

Pamphlet sur la bêtise humaine, ce drolatique texte de Jacques Rebotier, superbement porté par Arno Feffer, a déjà pas mal d’heures de vol depuis sa création. On pourra le retrouver du côté de Lisieux les 14, 15, 16 et 17 Mai 2019. Le voir et le revoir, on ne s’en lasse pas ! 

“C’est décalé, atypique, sarcastique, aux allures pédagogiques. L’interprétation est judicieuse et généreuse. un texte mis en scène avec engagement. Un spectacle à découvrir !” Coup de théâtre 

Voir le Teaser vidéo

Voir la plaquette de présentation

Mardi 14 Mai 2019 : Salle des fêtes – Livarot

Mercredi 15 Mai : Château le Kinoor – Fervaques

Jeudi 16 Mai : Salle des fêtes – Le Mesnil – Eudes

Vendredi 17 Mai : Salle du Côteau – Cambremer 

 

 

TETE EN L’AIR ET MAMAN LAMPADAIRE

De Céline GOUEL  / Mise en Scène Patrick VERSCHUEREN / Avec Jérôme REVEL

Spectacle jeune public, poétique et clownesque, à partir de 6 ans 

Maman Lampadaire veille sur son petit Têtenlair.

Dialogue cocasse entre un enfant turbulent et sa mère veilleuse.

Lui, toujours dans la lune, à inventer des poèmes sans queue ni tête.

Elle, toujours à veiller. Alors qu’elle voudrait bien se reposer. Mais si elle s’éteignait, qu’adviendrait-il de Têtenlair?

Heureusement, Têtenlair a plus d’un ressort dans son sac. Et même sans lumière, il sait garder le cap. Poète, parfois, ça aide à franchir les étapes.

Bientôt 30 représentations pour ce spectacle fait de douceurs, subtilités et couleurs, où se tisse le dialogue d’une mère aux attentes axcessives face à son enfant qui, tant bien que mal, tente de tout faire pour lui plaire. 

Des réponses poétiques à des problématiques de grands, qui nous emmènent dans un univers décalé et drôle pour mieux y réfléchir. 

Une poésie qui, loin d’être une fuite du réel, devient une réponse concrète aux épreuves du quotidien. 

Têtenlair et Maman Lampadaire reprend la route cette saison ! 

Voir le Teaser vidéo

Voir la plaquette de présentation

Mercredi 12 Décembre à 14h30 et 16h : Salle des fêtes de la mairie de Sotteville – Place de l’Hôtel de Ville – 76300 Sotteville-lès-Rouen

 

MA VIE DE POEME

Avec Patrick VERSCHUEREN et Evelyne BOULBAR

Récital d’histoires et de poèmes, à partir de 12 ans 

Voyage en paroles et en musique dans l’oeuvre de poètes emblématiques, ils permettent dans un temps resserré d’en apprécier toutes les couleurs et les différents styles traversés par l’auteur au cours de sa vie. Initiés par Evelyne Boulbar et Patrick Verschueren, ils ont rapidement donné lieu à des créations musicales originales, facilitant l’accès à l’univers des poètes en leur rendant leur pleine actualité. 

Parmi ces récitals : 

  • Je dis tu à tous ceux que j’aime, d’après Jacques Prévert 
  • Elsa Valse, d’après Aragon
  • Je quitte l’Europe, d’après Rimbaud
  • Queneau ? Que si ! , d’après Raymond Queneau
  • Loulou, d’après Louise de Vilmorin
  • Nous ne voulons plus être tristes, d’après Blaise Cendrars

Cela faisait quelques temps que cette idée nous trottait dans la tête. Après quelques Printemps des Poètes à chuchoter, chanter, aboyer des poèmes dans les rues, sur les marchés, dans les écoles et dans les bistrots, nous avons décidé de faire un tour plus approfondi dans l’œuvre d’un poète, de dévoiler son univers et de mettre en lumière tous les aspects de sa vie et de son écriture.

Pour ce faire, nous avons imaginé une sorte de petit récital où alterneraient morceaux d’histoires, poèmes dits et poèmes chantés, permettant de rendre compte de la richesse et des multiples facettes du style du poète.

Après un coup d’essai dédié à Jean Roger Caussimon, le premier poète dont nous nous sommes emparé avec délice fut Jacques Prévert. Là, pas besoin d’inventer quelque accompagnement musical, nous n’avions que l’embarras du choix. Au delà des poèmes très célèbres (appris à l’école ou mis en musique par Kosma) nous en avons profité pour mettre en avant quelques textes très engagés (Etranges étrangers, Pour quoi faire cette vie d’enfer?) donnant ainsi un aperçu plus complet et moins consensuel de son œuvre. Puis, devant le plaisir partagé de ce « voyage immobile », nous avons chaque année ajouté un poète à notre répertoire. Ainsi suivirent Aragon, Rimbaud, Queneau, Villon et De Vilmorin. Et comme pour ces derniers peu de mises en musique existaient, nous nous sommes mis au travail en inventant des mélodies qui nous semblaient coller au plus près à l’univers de chaque poète.

Six ans et six récitals plus tard, le plaisir est toujours au rendez-vous, et l’envie de le partager tout autant.

Extrait vidéo du spectacle

Voir la plaquette de présentation