RECITALS POETIQUES

RECITALS DE POCHE

Avec Patrick VERSCHUEREN et Karinn HELBERT

Récitals poétiques, à partir de 12 ans 

Voyage en paroles et en musique dans l’oeuvre de poètes emblématiques, ils permettent dans un temps resserré d’en apprécier toutes les couleurs et les différents styles traversés par l’auteur au cours de sa vie. Initiés par Evelyne Boulbar et Patrick Verschueren, ils ont rapidement donné lieu à des créations musicales originales, facilitant l’accès à l’univers des poètes en leur rendant leur pleine actualité. 

Parmi ces récitals : 

  • Je dis tu à tous ceux que j’aime, d’après Jacques Prévert 
  • Elsa Valse, d’après Aragon
  • Je quitte l’Europe, d’après Rimbaud
  • Queneau ? Que si ! , d’après Raymond Queneau
  • Loulou, d’après Louise de Vilmorin
  • Quand tu aimes il faut partir, d’après Blaise Cendrars
  • Testament d’un voyou, d’après François Villon
  • Enivrez-vous, d’après Charles Baudelaire

Cela faisait quelques temps que cette idée nous trottait dans la tête. Après quelques Printemps des Poètes à chuchoter, chanter, aboyer des poèmes dans les rues, sur les marchés, dans les écoles et dans les bistrots, nous avons décidé de faire un tour plus approfondi dans l’œuvre d’un poète, de dévoiler son univers et de mettre en lumière tous les aspects de sa vie et de son écriture.

Pour ce faire, nous avons imaginé une sorte de petit récital où alterneraient morceaux d’histoires, poèmes dits et poèmes chantés, permettant de rendre compte de la richesse et des multiples facettes du style du poète.

Après un coup d’essai dédié à Jean Roger Caussimon, le premier poète dont nous nous sommes emparé avec délice fut Jacques Prévert. Là, pas besoin d’inventer quelque accompagnement musical, nous n’avions que l’embarras du choix. Au delà des poèmes très célèbres (appris à l’école ou mis en musique par Kosma) nous en avons profité pour mettre en avant quelques textes très engagés (Etranges étrangers, Pour quoi faire cette vie d’enfer?) donnant ainsi un aperçu plus complet et moins consensuel de son œuvre. Puis, devant le plaisir partagé de ce « voyage immobile », nous avons chaque année ajouté un poète à notre répertoire. Ainsi suivirent Aragon, Rimbaud, Queneau, Villon et De Vilmorin. Et comme pour ces derniers peu de mises en musique existaient, nous nous sommes mis au travail en inventant des mélodies qui nous semblaient coller au plus près à l’univers de chaque poète.

Huit ans et huit récitals plus tard, le plaisir est toujours au rendez-vous, et l’envie de le partager tout autant.

Extrait vidéo du spectacle Queneau ! Que si ! 

Voir la plaquette de présentation

 

La dernière création  : Enivrez-vous, un récital poétique sur des textes et des poèmes de Charles Baudelaire. Quatre parties (enfance, amour et beauté, paradis artificiels et voyages) reflètent l’attrait de Charles Baudelaire pour une vie intense, sa quête permanente de nouveau et sa répulsion pour l’ennui confortable des maisons bourgeoises. 

Une excellente occasion, grâce à la musique, de redécouvrir et de se laisser surprendre par la modernité de notre maudit poète. 

Ecoutez les musiques du récital poétique Enivrez-vous

Découvrez le teaser du spectacle 

 

Louise Labé

Avec Carole Stephanopoli

Une artiste plurielle

Carole Stephanopoli est née à Lyon. Elle commence le piano à l’âge de 7 ans, avec une passion pour cet instrument qui ne s’éteint pas. Plus tard elle étudie aussi le chant et la composition. Elle poursuit une formation singulière entre conservatoires et rencontres artistiques diverses. Ses pérégrinations esthétiques la conduisent un temps vers des études de philosophie à la Sorbonne, mais toujours avec la musique comme activité principale. Elle enseigne aujourd’hui le piano au conservatoire du 6eme arrondissement de Paris. Elle mène à bien des projets autour de la musique de chambre, du tango, puis de la danse contemporaine, avant de se consacrer à la composition, à la poésie et à la chanson.

Interprète de l’oeuvre de Louise Labé

C’est avec Louise Labé qu’elle commence à composer. Elle met en musique ses vingt quatre sonnets pour piano et voix. L’œuvre de la « Belle Cordière » la transporte, tant du point de vue de l’écriture, que de celui du projet féministe avant l’heure. Chaque sonnet est un bijou métrique, étincelant d’humour, de sous-entendus grivois ou de pensées philosophiques. Et puis il y a ce mystère qui entoure le personnage historique de Louise Labé, et fait rêver. Qui se cache derrière ce nom ? Une reine ? Une prostituée ? Des hommes ? Que n’a-t-on pas imaginé ! Une merveilleuse poétesse, en tout cas.
Carole Stephanopoli veut la redonner au public d’aujourd’hui sous la forme de chansons, des chansons où le texte se trouve au centre, moelle épinière de chaque composition.

Voir le site de Carole Stephanopoli

Ecouter Louise Labé par Carole Stephanopoli

 

CONTRE LES BETES 
             → HOTDOG