PRIX CoPo et PRIX CoPo des lycéens 2020

Nous tenons tout d’abord à nous excuser pour les importants retards quant à l’attribution des prix CoPo. Malgré notre volonté de maintenir les délais, la situation sanitaire a rendu très difficile la circulation des ouvrages et les échanges entre les membres du jury. Au niveau des lycées, je tiens à saluer le travail remarquable des enseignants qui, malgré la distance et le lien aléatoire avec leurs élèves ont tout de même réussi à obtenir un retour motivé d’une grande partie d’entre eux.

 

Pour rappel, les 8 ouvrages sélectionnés pour les prix 2020 étaient :

Transports communs de Rim Battal, aux éditions Lanskine

Regards fauves de Tania Tchénio, aux éditions Cheyne

Débordements de Dominique Massaut, aux éditions Maelström

Le bûcher sera doux de Florentine Rey, aux éditions La Rumeur libre

Chaostraversée d’Olivia Elias, aux éditions La Feuille de thé

Chair-ville de Gabriel Henry, aux éditions L’atelier de l’Agneau 

Elle, des chambres de Laurence Veilleux, aux éditions Les poètes de Brousse

C’est la terre qui marche sous mes pas de Colette Klein, aux éditions La Feuille de Thé 

 

Pour les lycéens, le choix s’est porté sans conteste sur :

Elle des chambres de Laurence Veilleux paru aux éditions Les poètes de Brousse (Montréal)

Quant au jury CoPo, le choix s’est porté, après un « départage » difficile sur :

Débordements de Dominique Massaut, paru aux éditions Maelström (Bruxelles)

 

Ce sont donc deux prix très « francophones » qui seront officiellement remis à l’occasion du prochain Marché de la Poésie à Paris en octobre.

En attendant, Les membres du CoPo tiennent à féliciter l’ensemble des éditeurs et des poètes de cette sélection pour la grande qualité et la pertinence de leurs recueils. Même si les débats furent réduits du fait de la situation, les coups de cœur n’en furent pas moins éloquents.

Pour les prix CoPo 2020

Patrick Verschueren

 

 

 

 

 

Débordements, Dominique Massaut
             → Elle, des chambres de Laurence Veilleux