Les poètes n’hibernent pas Une semaine de poésie dans les classes (16 au 24 janvier)

Janvier 2021 – Troisième édition

du 14 au 22 janvier 2021

La Délégation académique à l’action culturelle (DAAC) de Normandie et la Factorie – Maison de Poésie ont choisi de poursuivre leur partenariat afin d’offrir une troisième édition des Poètes n’hibernent pas en Normandie.

L’occasion est donnée à mille élèves de rencontrer un poète d’aujourd’hui et de travailler l’écriture poétique comme une matière vivante avec leurs enseignants.

Une opération mise en place par Alexis Pelletier (Poète), Patrick Verschueren (Directeur de la Factorie), Manon Quenehen (Délégation académique à l’action culturelle de Normandie) 

 

Les poètes invités pour l’édition 2020 / 2021 :

Rim BATTAL, Sandrine CNUDDE, Saïd MOHAMED, Luc BENAZET, Camille LOIVIER, Ariane DREYFUS & Jean-Pierre SIMEON

 

Rim BATTAL

en résidence à la Factorie du 11 au 22 janvier 2021

Poète et artiste, Rim Battal propose un nouveau modèle de femme, d’amour et de corps politique à travers les mots, la performance et les arts visuels. Ses recueils de poésie Vingt poèmes et des poussières (2015) et Latex (2017), Transport commun (2019) sont tous chez Lanskine, puis L’eau du bain (2019) chez Supernova. 

Elle publie également dans diverses revues de poésie (Possession immédiate, Terre à ciel, Gonzine, Polyserne, Babel heureuse….) et dans la presse généraliste (Le poème du lundi de Libération, Libé des écrivains…). Née à Casablanca en 1987, elle vit et travaille à Paris depuis 2013. 

 

Sandrine CNUDDE

en résidence à la Factorie du 11 au 22 janvier 2021

Poète et photographe, Sandrine Cnudde a longtemps exercé le métier de jardinière et de paysagiste. Depuis 2006, elle exprime sa nature nomade en marchant seule en Ecosse, aux Pays-Bas, en Norvège ou au Groënland en passant par la Corrèze, la Lozère et les Pyrénées. Au retour, elle travaille la mise en forme des espaces invisibles, des liens silencieux qui unssent les hommes à leurs territoires. C’est avec ses “relations de voyage” qui mêlent écrire et photographie qu’elle insiste sur l’importance de l’expérience vécue comme source d’inspiration artistique. Préoccupée par l’interdépendance humain/paysage/animal, sa recherche retrace la vision d’un monde en mouvement et ouvre sur le voyage intérieur.  

 

Saïd MOHAMED

en résidence à la Factorie du 11 au 22 janvier 2021

Saïd Mohamed est né en Basse-Normandie, d’un père berbère, terrassier et alcoolique et d’une mère tourangelle lavandière et asociale. Nomade dans l’âme, il a été tour à tour, ouvrir imprimeur, voyageur, éditeur, chômeur et enseignant à l’Ecole Supérieure Estienne. Il a publié en poésie au Dé bleu, aux éditions des Carnets du dessert de lune, Apeiron … 

Il a publié en prose aux éditions EDDIF, Paris Méditerranée, Arganier, Artisans voyageurs, dans les revues Décharge, Brèves, Triage, Propos de campagne, Nouveaux délits. 

Il a obtenu le prix Poésimage 1995 pour Lettres Mortes, le Prix CopO 2014 pour L‘Eponge des mots, le Prix BEUF FM MEDITERRANEE 2000 pour La Honte sur nous et le Grand Prix International de l’Académie Charles Cros pour le CD Un toit d’étoiles, mis en musique par Karinn Helbert, de la compagnie Coquelicot avec l’ensemble Dounia. 

 

Luc BENAZET

en résidence à la Factorie du 11 au 22 janvier 2021

Huit livres de Luc Bénazet sont parus depuis 2009, notamment chez les éditeurs Nous et Héros-Limite. L’auteur pratique également une forme de poésie sonore. Depuis 2014, il réalise des films courts (teaser) avec Sébastien Laudenbach, cinéaste d’animation. Il joue le projet grammata avec les musiciens Deborah Lennie et Patrice Grente : un premier cd sort en 2017. Un conte, Rainal !, est paru en 2019 chez l’éditeur Éric Pesty. Depuis 2019, Luc Bénazet publie avec Jackqueline Frost une revue trimestrielle de poésie en anglais et en français, Senna Hoy.

Des extraits des ouvrages parus sont traduits en galicien, suédois, slovaque et en anglais.

 

Camille LOIVIER

Camille Loivier a dernièrement publié Une voix qui mue chez Potentille, Eparpillements chez Isabelle Sauvage, La terre tourne plus vite (Tarabuste), elle a aussi publié dans différentes revues (Dans la lune, Petite, Europe, RBL, N4728, Remue.net, Rehauts….). Elle a dirigé Neige d’août, revue de poésie consacrée au lyrisme et à l’Extrême-Orient, de 1999 à 2016. Traductrice de littérature taïwanaise, elle a traduit le romancier Wang Wen-hsing, ainsi que les poètes contemporains Leung Ping-kwan (Hong-Kong), Hung, Hung, Hsia Yu. 

 

Ariane DREYFUS

Ariane Dreyfus, née en 1958, enseigne et anime des ateliers d’écriture. S’inspire souvent de la danse, du cirque et du cinéma. Auteur de plusieurs livres dans la collection Poésie/Flammarion dont La terre voudrait recommencer et Le dernier livre des enfants, ainsi que de La lampe allumée si souvent dans l’ombre, José Corti, collection “en lisant et en écrivant”. Le Castor Astral a publié Iris, c’est votre bleu et Nous vous attendons (reconnaissance à Gérard Schlosser). Prochain livre à paraître Sophie ou la vie élastique, à partir du film de Christophe Honoré Les malheurs de Sophie (Castor Astral, à paraître, 2020). 

Jean-Pierre SIMEON

Poète, romancier, dramaturge, critique, Jean-Pierre Siméon est né en 1950 à Paris. Il est l’auteur de nombreux recueils de poésie, de romans, de livres pour la jeunesse, de nombreuses pièces de théâtre, d’essais sur la nécessité de la poésie, notamment La poésie sauvera le monde, Aïe un poète ! et La Vitamine P. Il a fondé avec Christian Schiaretti le festival Les Langagières à la Comédie de Reims et est désormais poète associé au Théâtre National Populaire de Villeurbanne. Il a créé en 1986 La Semaine de la poésie à Clermont-Ferrand. Il a été membre de la commission poésie du CNL et a collaboré comme critique littéraire et dramatique à l’Humanité. Président du jury du Prix Apollinaire depuis 2014, il dirige depuis 2018 la collection Poésie/Gallimard. Il a été directeur artistique du Printemps des Poètes de 2001 à 2017.  

Compagnies en résidence
             → Festival POESIA