Le Plancher

Perrine Le Querrec

Le plancher

 

Editeur : Les doigts dans la prise

ISBN : 1096011220

Dimension : 13X20 cm

128 pages

Date de parution : 2018

Prix : 15e

 

Le Plancher, c’est l’histoire d’une famille qui bascule dans la folie. 1930, Joséphine et Alexandre quittent le nord de la France pour s’installer dans une ferme des Pyrénées. Joséphine : deux frères à l’asile, ne s’entend avec personne, ne s’entend pas. Quatre enfants viennent au monde : Paule, Simone, Mortné et Jean. Jean sera toujours Jeannot, l’enfant tourmenté, le fragile, le sensible. Il s’engage en Algérie pour ne pas travailler là, dans la ferme familiale, avec le père. Puis il reviendra, comme il pourra, sans plus être tout à fait le même ni un autre. Il retrouve le huis-clos familial, s’y engouffre pour ne plus jamais le quitter. “Les années avancent et avec elles les coups de hache, les éraflures, les entailles, les éviscérations. Les années avancent et elle s essaient, les filles, de courir insouciantes, d’étudier bienveillantes, de grandir, turbulentes. Les années passent et Jeannot tente de comprendre et d’apprendre, d’aimer et de parler. Les années passent et les parents poursuivent l’oeuvre de destruction, souterrainement aidés par les Deux-cents qui n’en finissent pas de maudire, de cracher, d’envier.” Jeannot assistera, participera à tout. Les morts, les crimes, les enterrements. Jusqu’au bout, jusqu’à la fin, il gravera à la gouge et au marteau sur le plancher de sa chambre l’histoire du délire familial. Il est là pour ça. Comprenne qui pourra. Le “plancher de Jeannot”, exposé sur un mur d’enceinte de l’hôpital Sainte-Anne à Paris, est aujourd’hui visible par tous. Car ceci est une histoire vraie, fouillée de l’intérieur par la langue dont use Perrine Le Querrec pour formuler l’indicible, l’innommable.