Agenda Les rendez-vous de la Factorie

Soirée complète : 5  /  Gratuit pour les adhérents

(20€ l’adhésion pour la saison 2020/2021)

 Réservation conseillée :
02 32 59 41 85
contact@factorie.fr
Paiement en espèces ou chèques uniquement

 Bar et petite restauration sur place avant ou pendant les soirées.

 

Fév
18
jeu
2021
Soirée poétique – Gaëlle Pranal (Iles) & La Marie Bell Cie (Dépressives) + Rencontre-lecture avec Marc Oho Bambé, Jenny Dahan, Julien Marcland et Molly Lou Freeman @ La Factorie - Maison de Poésie de Normandie
Fév 18 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min

19h – SORTIE DE FABRIQUE – Gaëlle Pranal pour Iles

Gaëlle Pranal

Cette résidence s’inscrit dans la continuité d’un travail d’exploration autour et à partir d’îles. En Méditerranée, à Marseille, les îles Pomègues et Ratonneau. En Océan Atlantique, l’île Wrac’h au sein de l’archipel de Lilia. À la Factorie, il s’agira de prendre pour territoire d’exploration la confluence de la Seine et de l’Eure, en la considérant comme un archipel d’îles de terre et d’eau. À partir d’outils tels que la marche et la notation, une écriture des lieux pourra émerger et se donner à lire. Lors de la sortie de résidence, ces trajets et notes seront mises en partage lors d’un temps de lecture des rouleaux, en composant avec l’espace et les personnes en présence.

Gaëlle Pranal sera en résidence à la Factorie du 8 au 19 février 2021. 

19h30 – SORTIE DE FABRIQUE – La Marie Bell Compagnie pour Dépressives

Dépressives

Avec leurs voix de crécelles, trois femmes aux yeux cernés, à la peau grasse et aux cheveux abimés vont vous interpréter les chansons les plus tristes de l’histoire de la variété.

Elles n’ont qu’un message : le monde est moche.

Elles n’ont qu’un but : vous faire pleurer, de rire, de tristesse, ou de pitié.

La Marie Bell Compagnie sera en résidence du 8 au 19 février 2021. 

20h – RENCONTRE – LECTURE avec Marc Alexandre Oho Bambé, Jenny Dahan, Julien Marcland et Molly Lou Freeman 

Marc Alexandre Oho Bambe, alias Capitaine Alexandre, est poète et slameur. Né en 1976 à Douala, au Cameroun, il est bercé par la poésie dès son plus jeune âge, notamment par Aimé Césaire et René Char. En 2006, il fonde le collectif On A Slamé Sur La Lune, troupe de poètes slameurs, musiciens, metteurs en scène, plasticiens, vidéastes et performeurs, qui en 2010 sort son premier album. Les membres du collectif multiplient les interventions culturelles et les performances scéniques, et affirment leur ambition pédagogique : celle de sensibiliser le public à la poésie, au spectacle vivant et au dialogue des cultures.

À partir de 2009, Marc Alexandre Oho Bambe publie de la poésie, notamment Le Chant des possibles, aux éditions La Cheminante (prix Fetkann ! de poésie, 2014, et prix Paul Verlaine de l’Académie française, 2015), Résidents de la République (La Cheminante, 2016) et De terre, de mer, d’amour et de feu (Mémoire d’encrier, 2017).

Capitaine Alexandre slame ses textes et chante les possibles sur les scènes du monde entier, intervient lors de conférences internationales, et donne de nombreux concerts littéraires en France et à l’étranger. Sa dernière création, De terre, de mer, d’amour et de feu, est un opéra slam baroque, présenté en juin 2017 en avant-première à la Fondation Louis Vuitton dans le cadre de la Carte blanche d’Alain Mabanckou.

Marc Alexandre Oho Bambe enseigne depuis dix ans et transmet à ses élèves et ses étudiants le goût de la littérature et de la poésie. il est également chroniqueur pour Africultures, Médiapart, Wéo et Le Point Afrique.

Ateliers d’écriture avec 4 classes du collège de Bourg Achard

Marc Oho Bambé sera en résidence à la Factorie du 8 au 19 février 2021. 

 

20h30 – RENCONTRE – LECTURE avec  Jenny Dahan

Jenny Dahan a écrit ses premiers textes sous formes de chansons à l’adolescence et elle a continué ensuite longtemps à s’exprimer sous cette forme (qu’elle pratique encore). De 2010 à 2017, elle a promené ses textes sur scène.

Puis, elle a senti la nécessité de faire une pause. Elle a découvert la méditation, la pratique du clown et l’improvisation et elle est partie en voyage avec ses enfants.

De cette période sont nés les textes qui constituent son premier recueil de poésie sorti en 2018, Ramdam.

En 2018, elle reprend peu à peu la scène mais différemment, avec plus de risques et de liberté, et beaucoup moins de dates. Aujourd’hui sur scène, elle propose des moments entre performance, concerts, poésie, chansons et autres absurdités. Avoir du temps pour écrire est une priorité.

Interventions au Centre de détention Les Vignettes de Val-de-Reuil et au CHI Elbeuf-Louviers-Val-de-Reuil

 

21h – RENCONTRE – LECTURE avec Julien Marcland et Molly Lou Freeman 

Julien Marcland et Molly Lou Freeman travailleront pendant cette période sur un projet de traduction. Ils le présenteront au public ce soir là. 

Photo : Virginie Jousset

 

Julien Marcland est à la fois poète, metteur en scène et comédien. Il a publié à ce jour Neige, Réclame, et Sur l’Oubli aux éditions Les Cygnes, Parole et muique aux éditions Le Veilleur Beaux présents dorés chez Christophe Chomant éditeur.

Il a créé le jeu de cartes et de poésie Duodecim, chez Playfactory et vient de terminer la traduction d’un recueil du poète américain Geoffrey Nutter, Soir d’été, avec Molly Lou Freemann chez Christophe Chomant. Depuis 2001, il a monté plusieurs spectacles écrits et mis en scène, et événements, comme le festival «Du haut des cimes de Ménilmontant», avec sa compagnie Belles Absentes.

Il est en tournée actuellement avec son dernier spectacle «Beaux présents dorés, ou le voyage dans l’alphabet extraordinaire de Jude Call Mirann», ainsi que dans l’écriture de nouveaux projets. Son récit Un jour neuf va paraitre aux éditions Unicité à la rentrée.

Ecrire en marchant, avec l’école des Cerfs-Volants et le collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil

Julien Marcland sera en résidence du 8 au 19 février 2021 à la Factorie. 

Molly Lou

 

Molly Lou Freeman est une écrivaine franco-américaine représentée par l’agence Massie & McQuilkin (NY). Elle vient de terminer son premier roman en anglais et travaille actuellement sur son deuxième. Elle traduit, enseigne la littérature et anime des ateliers de poésie en France et aux Etats-Unis. Avec plus de 45 publications ainsi que des prix dans des journaux littéraires américains, elle est diplômée de Brown (licence) et du Writers Workshop de l’université d’Iowa (masters) où elle a gagné le prix de l’Académie des Poètes américains. A deux reprises elle a été lauréate du concours du Centre National du Livre. A la Factorie, elle achèvera, avec Julien Marcland, la traduction du dernier recueil de poésie de la poète américaine Barbara Guest.

Ecrire en marchant, avec l’école des Cerfs-Volants et le collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil

Molly Lou Freeman sera en résidence du 13 au 19 février 2021 à la Factorie. 

Mar
18
jeu
2021
Soirée poétique – Cie 1% Artistique (Projet Pink) & Cie Le Phare et la Nuit (La Vie immédiate) + Rencontre-lecture avec Véronique Kanor, Junior Pierre dit Léon & Carole Stéphanopoli @ La Factorie - Maison de Poésie de Normandie
Mar 18 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min

19h – SORTIE DE FABRIQUE – Cie 1% Artistique pour Projet Pink 

PROJET PINK est une exploration collaborative des icônes féminines dans la culture pop. Dalida, Loana, Marianne James ou Madonna : à chacun.e son Panthéon d’héroïnes, sa collection personnelle de muses, ses obsessions.

Nourri par des rencontres avec des performers et des ateliers de pratique artistique avec des amateur.e.s, PROJET PINK est un étrange cabaret sans virtuosité où se déploie des tentatives d’incarnation et des vélléités de deconstruction.

Lady Choucroute, Missy Pipi, Error 404 et Pinkessa, icônes autoproclamées, partent ainsi à la recherche des ombres qui nous hantent et nous construisent à la fois.

Elles s’interrogent : C’est quoi, être fan ? Peut on se prendre pour des stars ? De quoi est faite notre boule à facettes intérieure ?

La Cie 1% Artistique sera en résidence du 8 au 19 mars 2021. 

19h30 – SORTIE DE FABRIQUE – Cie Le Phare et la Nuit pour La Vie immédiate

La Vie immédiate

Depuis plus de 2 ans, je cherche à rencontrer des femmes qui, par nécessité ou par éthique, ont pris la route et en ont fait leur mode de vie. Je m’intéresse à leur quotidien, à leurs conditions concrètes d’existence, mais aussi à la valeur à la fois sociale, politique et esthétique de leurs aspirations. Glaner, collecter et partager la parole de ces femmes qui « prennent » leur liberté, plus qu’elles ne la revendiquent, est le projet de ce spectacle.

Ces prises de paroles seront éclairées, prolongées par des témoignages contemporains de sociologues, historien-ne-s, militant-e-s, artistes… qui poursuivent ces réflexions et ces luttes en répondant aux questions suivantes : Comment féminiser et décolonialiser notre vision du voyage ? Comment notre liberté se construit-elle dans notre rapport à la peur ? Comment l’histoire juridique du « vagabondage » dévoile-t-elle, en creux, une vision normée et un muselage de la femme ?  En quoi faire apparaître les contre-histoires de ces femmes comme exceptionnelles peut-il perpétuer leur aliénation ? Cette forme sera suivie d’un second volet, consacré aux femmes qui trouvent dans la sédentarité et le quotidien d’autres formes de courage, d’émancipation et de créativité.

Cie Le Phare et la Nuit sera en résidence du 8 au 19 mars 2021. 

20h – SCENE OUVERTE POETIQUE 

Un poème dit = Un verre offert

20h30 – RENCONTRE – LECTURE avec Véronique Kanor, Junior Pierre dit Léon & Carole Stéphanopoli

Véronique Kanor

Véronique Kanor est née à Orléans de parents martiniquais. Elle a hérité des trésors, de l’utopie et des complexes de leur île. Là est son territoire artistique.

Quel que soit les formes de ses créations, il est toujours question d’afro-quelque-chose. Ses outils ? La caméra et le bic. Elle réalise des documentaires et des fictions. Les textes qu’elle écrit, il faut les imaginer ayant un corps, des jambes, des ancêtres bavards d’une Histoire noyée, vendue, affranchie. Il faut les imaginer vivants car elle ne les écrit pas pour qu’ils restent couchés sur du papier mais pour qu’ils se dressent et soient vécus à voix haute. C’est ce qu’elle fait à travers des pict-dub poetry où, accompagnés de ses mots, de ses images projetées, elle investit une scène.

Ecrire les origines, avec l’école des Cerfs-Volants et le collège Alphonse Allais de Val-de-Reuil

Véronique Kanor sera en résidence à la Factorie du 8 au 21 mars 2021. 

Junior Pierre dit Léon

 

Junior Pierre dit Léon est né et domicilé à Port-au-Prince, à Haïti.

Comédien, diseur, poète, écrivain, il anime également des ateliers d’écriture et de théâtre.

Il travaille sur de nombreuses oeuvres inédites (roman, poésie, théâtre).

Il est l’auteur de Moi, l’informel et de Ville déchirée d’un dernier cri.

Ateliers d’écriture avec 4 classes du collège de Bourg Achard

Junior Pierre dit Léon sera en résidence à la Factorie du 8 au 21 mars 2021. 

Carole Stéphanopoli

Carole Stephanopoli est née à Lyon. Elle commence le piano à l’âge de 7 ans, avec une passion pour cet instrument qui ne s’éteint pas. Plus tard elle étudie aussi le chant et la composition. Elle poursuit une formation singulière entre conservatoires et rencontres artistiques diverses. Elle enseigne aujourd’hui le piano au conservatoire du 6ème arrondissement de Paris. Elle mène à bien des projets autour de la musique de chambre, du tango, puis de la danse contemporaine, avant de se consacrer à la composition, à la poésie et à la chanson.

C’est avec Louise Labé qu’elle commence à composer. Elle met en musique ses 24 sonnets pour piano et voix. L’oeuvre de la «Belle Cordière» la transporte. Chaque sonnet est un bijou métrique, étincelant d’humour, de sous-entendus grivois ou de pensées philosophiques. Et puis il y a ce mystère qui entoure le personnage historique de Louise Labé et fait rêver.

Carole Stephanopoli veut la redonner au public d’aujourd’hui sous la forme de chansons, des chansons où le texte se trouve au centre, moelle épinière de chaque composition.

Interventions au Centre de détention Les Vignettes de Val-de-Reuil, au CHI Elbeuf-Louviers-Val-de-Reuil et pour le Printemps des Poètes

Carole Stephanopoli sera en résidence à la Factorie du 8 au 21 mars 2021. 

Avr
15
jeu
2021
Soirée poétique – Cie Horzines Stara & Eugénie Hersant-Prévert (Le Bout des doigts brillants) + Rencontre-lecture avec Thézame Barrême & Florentine Rey @ La Factorie - Maison de Poésie de Normandie
Avr 15 @ 19 h 00 min – 22 h 00 min

19h – SORTIE DE FABRIQUE – Horzines Stara (Quator féminin, Trad progressif) 

Horzines Stara c’est l’histoire des vielles de ce monde, qui jouent d’un langage que l’on comprend sans connaître, ou que l’on connaît sans comprendre. A travers des polyphonies mystérieuses aux teintes d’Europe de l’Est, ce groupe Caennais développe une musique protéiforme, à la fois traditionnelle et progressive, issue des racines de la chanson française et du psychédélisme.

Aux Traversées de Tahitou en 2019, elles s’insèrent résolument dans le champ des nouvelles musiques acoustiques.

Horzines Stara sera en résidence à la Factorie du 6 au 16 avril 2021. 

Photo : Frederick Guerri

 

Ici, j’explore le corps.

Le mien, les nôtres, l’image qu’on en a, les mots qu’on dit pour le nommer, les gestes qu’on fait pour en parler. Le corps, les corps, mon corps, nos corps. Ses intentions, ses alertes, ses envies, ses fourmillements …

Et comment faire avec ce corps ? Qu’est-ce qui se tisse entre soi et son corps ?

Cette création est une investigation profonde sur cet “entre” vivant, mouvant, constamment en évolution.

Création cirque & mouvement.

Eugénie HErsant-Prévert sera en résidence à la Factorie du 6 au 16 avril 2021. 

 

20h – SCENE OUVERTE POETIQUE 

Un poème dit = Un verre offert

20h30 – RENCONTRE – LECTURE avec Thézame Barrême & Florentine Rey

 

Ecrivain, auteur de chansons, compositrice, Thézame Barrême a grandi en Baie de Somme dans les années 70 et partage son temps entre Paris et Arles. Ecriture de soi, joie du souffle, exil dedans dehors, marche des femmes sont ses terrains d’aventure.

Si «écrire une chanson, c’est dessiner une oreille», c’est d’abord en dessinant des oreilles pour d’autres, que Thézame Barrême commence à faire connaître son travail. En 2016, elle publie aux Editions Moires les confessions d’une femme dans un train, Parce que les arbres marchent, un roman-pème où tout est perdu sauf la douceur. La même année, elle crée le groupe Hedy Lamarr avec le compositeur Abdul Jaba. Elle est aussi professeur au Cours Florent Musique.

Interventions au Centre de détention Les Vignettes de Val-de-Reuil et au CHI Elbeuf-Louviers-Val-de-Reuil

Thézame Barrême sera en résidence à la Factorie du 5 au 16 avril 2021. 

Florentine Rey

 

Florentine Rey est née à Saint-Etienne en 1975. Des études de piano intensives affinent sa sensibilité, lui apprennent l’exigence mais l’isolent. Une année d’hypokhâgne lui fait rencontrer la philosophie. Elle entre suite à l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. A la fin de ses études, elle créé une structure de production artistique où se croisent l’art et la technologie. Six ans plus tard, la nécessité d’écrire et de créer la rattrape. Elle choisi alors de vivre au plus près d’une liberté têtue et nomade, cherchant à agrandir l’espace en soi qui permet la pensée et la création.

Ses textes font la part belle à l’imaginaire, à la nature, à la fantaisie, au féminin. Elle propose également des ateliers d’écriture, au service des rencontres humaines et de sa passion pour la création littéraire.

Interventions à l’école de Léry

Florentine Rey sera en résidence à la Factorie du 5 au 16 avril 2021.