Juste après la pluie Prix CoPo des lycéens 2015

Juste-après-la-pluie-de-Thomas-Vinau

de Thomas Vinau

« Songer, certains dimanches de grands vents pleins de poussières et de lumière, à s’ouvrir le ventre du sol au plafond. Pour aérer à l’intérieur ». C’est par ces mots que commence Juste après la pluie.
Tandis que d’autres s’étirent et ouvrent les volets Thomas Vinau, depuis longtemps, écrit de la poésie. Chaque matin.

 

Alma éditeur

Les nominé(e)s

  • « Vous l’appellerez : rivière », d’Edith Azam
  • « Parler étrangement » de Rita Baddoura
  • « Diplomatiques » de Guillaume Decourt
  • « La Donation du Monde » de Christian Doumet
  • « S’édenter la chienne » de David Goudreault
  • « Moujik Moujik » de Sophie G. Lucas
  • « Traverses » de Lou Raoul
  • « Donne-moi ton enfance » de James Sacré
  • « Sous les fleurs de la tapisserie » de Marlène Tissot
  • « Juste après la pluie » de Thomas Vinau

 

Share on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on LinkedIn
INSURRECTION POÉTIQUE 2015
             → Sous les fleurs de la tapisserie