Emmanuelle K. Poète, musicienne, diseuse et chanteuse, dramaturge, metteur en scène, réalisatrice de films…


emmanuelle kEmmanuelle k est l’auteure de nombreux films et courts-métrages.

Elle a publié aux éditions de La Différence : “Quand l’Obéissance est devenue Impossible” (4 volumes réunis dans un coffret), chez Le Krill éditeur, le livre d’artiste “mélusine” (14m d’envergure, avec des aquarelles de Pierre Jaouën) qu’elle exposera durant toute la durée du Festival “Les Fous du Loup”dans l’église d’Aiglun.
Elle présentera pour la première fois les 3 films intégrés en dvd au coffret intitulé “mélusine”, un récit onirique au cœur des arts, contenant aussi un album cd réalisé en collaboration avec le compositeur et interprète Emmanuel Bex.

 

… La complicité est là, au-delà de toute espérance.
 C’est vrai que dans le ronron poétique courant, parfois l’on désespère d’entendre une voix qui sorte d’un corps vivant et non des brumes cérébrales, une voix qui atteste, fulmine, et dénonce comme la vôtre.
Comme quoi il y a encore des humains parmi les poètes.
Je me réjouis de la belle démonstration que vous en avez fait.”
        Abdellatif Laâbi

Poète, musicienne, diseuse et chanteuse, dramaturge, metteur en scène, réalisatrice de films…
 Elle voyage sans préjugés par les chemins de la vie, le mot aventure lui convient. Farouchement indépendante, solitaire et solaire, familière du silence, elle est une créatrice insaisissable… Passionnée avant tout, révoltée par nécessité, son œuvre lui ressemble, qui découvre et parcourt une grande variété de continents
        Dominique Bernard

 

” je suis le voile que tu dÈchires, mains ouvertes,
 je suis la multiplicitÈ des eaux sourdes, 
je suis l’unique, en un seul geste.
Comme un ciel noir qui s’est dÈjà levÈ sur le sommeil des consciences, je brise le silence d’un long cri...”

 

Voir sa bio-bibliographie 

http://www.emmanuelle-k.net

Share on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on FacebookShare on LinkedIn
Jean-Claude Tardif
             → L’homme à l’école des bêtes